Qui est derrière le concours ?

Le concours Kaléïdo’scoop, c’est reparti ! Changement d’année, changement de responsable.

Si vous aviez connu Morgane qui s’est chargé de tout l’an passé, il est temps pour vous de faire connaissance avec la nouvelle coordinatrice du concours national de la presse jeune. Pour cela, quelques petits chiffres me viennent à l’esprit :

Marie-et-KalElle a 18 ans dont 4 passées au sein de l’association Jets d’encre.
1 journal monté au lycée.
3 ans au poste de directrice de publication de son journal.
1m66 de concentré de rage de servir la presse d’initiative jeune.
450 litres de thé à la menthe ingurgités lors des bouclages/festivals Expresso/périodes de rush.
100 milliards de neurones bouillonnants de projets et d’enthousiasme.
10 petits doigts agiles, ayant hâte de feuilleter des journaux jeunes (20 en comptant les doigts de pieds).
24 heures par semaine à consacrer à l’unique concours national de la presse jeune.
Elle s’appelle Marie.
Et Marie, c’est moi.

Marie-et-ExpressoJe me suis engagée pour porter ce concours parce que cela me semblait être la continuité évidente et naturelle de ma vie d’actions pour la presse jeune.
Après une vie lycéenne ponctuée par les réunions Rézo auxquelles j’ai assisté et que j’ai ensuite animé ; enchantée par les festivals Expresso, j’ai dû faire un an de pause pour mener à bien ma scolarité. A la fin de cette année-là, le besoin de m’engager à nouveau se faisait grandement sentir. C’est là que Jets d’encre a pointé le bout de son nez.

J’ai donc entendu parler de ce nouveau concours de la presse jeune au nom tarabiscoté et je me suis lancée dans l’aventure.

Ce qui m’a plu dans ce projet, c’est la redécouverte permanente d’une presse jeune qui se renouvelle encore et toujours face aux obstacles auxquels elle peut faire face et face à ses opportunités. Je connais ce bonheur de publier un journal dans lequel j’exprime mes propres opinions, avec une ligne éditoriale libre, donc avoir pour mission de récompenser les meilleurs journaux, ça n’a pas de prix.

Pour finir, je dirais que l’engagement fait partie de ma vie quotidienne et je ne suis pas prête de l’abandonner !

J’espère que cette courte présentation vous aura plu et au plaisir de vous lire !

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.