L’interview du mois #2 !

Presque un mois que les inscriptions au concours national de la presse jeune Kaléïdo’scoop sont ouvertes ! Pour fêter cela, nous avons interviewé Erwann Magnaval et Noémie Hueber de l’Oeil Du Dragon, le premier journal inscrit. Voici l’interview du mois !

PDF_ODD - Copie-1-1 (1)-page-001

Pouvez-vous nous présenter votre journal ? Pourquoi ce nom, l’Oeil Du Dragon ?

Erwann : L’Oeil Du Dragon est le plus ancien journal lycéen de Rhône-Alpes, il a 19 ans ! Son nom vient d’une mosaïque dans le lycée qui représente un dragon avec un œil bizarre. Ce qui est encore plus étrange, c’est que j’ai la même mosaïque chez moi !

Noémie : Le journal a plusieurs « traditions », comme celle de travailler en mangeant : il y a de la nourriture dans toutes nos réunions, depuis toujours ! On a aussi la cravache rose, qui se transmet au nouveau rédacteur en chef chaque année depuis 2012, c’est une sorte de relais. Toutes ces « règles » s’apprennent quand on arrive au journal, c’est ce qui le caractérise !

Quel est votre rôle dans le journal ? Et pourquoi vous y participez ?

Erwann : Nous sommes rédacteurs en chef tous les deux. Noémie s’occupe plus de la relecture et moi de la maquette. On s’entend bien donc on arrive à fonctionner à deux, mais c’est vrai qu’il y a quelques prises de tête parfois !

Noémie : Le plus compliqué à gérer, c’est les réunions de deux heures chaque semaine qui ne collent pas toujours avec notre emploi du temps, mais on s’adapte ! Et surtout,  je suis rentrée dans la rédaction parce que j’aime écrire.

Erwann : Moi je n’aime pas vraiment écrire pour les cours, mais je trouve toujours de l’inspiration quand c’est pour le journal !

Pourquoi est-ce que l’Oeil Du Dragon s’est inscrit au concours Kaléïdo’scoop ? Quel est votre objectif ?

Noémie : On trouvait que c’était intéressant pour redresser le journal qui déclinait un peu ces dernières années, notamment grâce aux conseils que le concours peut nous apporter !

Erwann : Notre objectif, c’est la victoire ! Si on gagne, cela montrera à notre lycée qu’on ne fait pas que manger au journal, et qu’on a réussi à bien le redresser. Ils seront fiers de nous !

Dans vos rêves les plus fous, qu’aimeriez-vous gagner au concours Kaléïdo’scoop ?

Noémie : J’adorerai pouvoir faire un stage dans une rédaction, à la rubrique faits divers, pour suivre le travail d’enquête des journalistes. Ça doit être passionnant !

Erwann : Une grande salle avec tout le matériel nécessaire pour créer un journal ! Des ordinateurs, des imprimantes professionnelles… Et bien sûr un buffet à volonté, on ne peut pas travailler sans !

Lors du débat de la remise des prix du concours, quelles questions aimeriez-vous voir abordées ?

Noémie : J’aimerais qu’on se demande si la course à l’information, la recherche du scoop que font certains journalistes est nécessaire, si ce ne serait pas finalement néfaste pour l’information et le journalisme ?

Erwann : Je voudrais parler de beaucoup de choses, mais la question de la censure me touche et m’intéresse particulièrement. Je l’ai déjà vécue en tant que journaliste jeune, et cela m’horripile ! En tout cas, le fait de pouvoir débattre comme ça avec des journalistes professionnels, c’est vraiment génial !

Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! Vous aussi, dites-nous quels sont les thèmes dont vous voudriez parler lors de ce débat, en envoyant un mail à contact@concours-kaleidoscoop.fr ou sur Facebook ! Et bien sûr, n’oubliez pas de vous inscrire ici, les 7000€ de dotations seront peut-être pour vous !

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.